2018 à aujourd’hui

Reconnaissance des activités de la vie quotidienne et de détection de chutes au sein d’habitats intelligents équipés de radars UWB

Chercheurs impliqués – UQAC : Kévin Bouchard (P.I.), Sébastien Gaboury, Julien Maître, Bruno Bouchard, Julie Bouchard.

Dans le cadre de ce projet de recherche, dont je suis le chercheur principal, notre équipe travaille de concert avec une jeune entreprise sur trois grandes thématiques scientifiques liées à la viabilité de l’exploitation de modules de capture d’information basée sur les radars UWB pour la reconnaissance des activités de la vie quotidienne au sein d’habitats intelligents. Les trois grandes thématiques scientifiques de ce projet sont les suivantes : la généralisation des méthodes d’intelligence artificielle; la fusion des informations en provenance des radars UWB avec celles provenant de capteurs de nature différente (p.ex. : microphones) dans un unique module; et l’apprentissage d’une empreinte digitale et l’identification automatique des personnes dans l’habitat intelligent. Ce projet est un élément phare de ma programmation de recherche, puisqu’il joint à la fois des éléments fondamentaux de l’apprentissage machine (orientation 1), implique de l’investigation de nouvelles technologies (orientation 2) et représente une application concrète de nos travaux pour la santé (orientation 3). Nous avons déployé trois radars UWB de type Xethru X4 dans l’appartement du LIARA et exploité des algorithmes d’apprentissage profond. Nous avons choisi 15 AVQ (p.ex. : le brossage de dents, faire le ménage, se déplacer, prendre sa médication, etc.) et les données utilisées ont été générées grâce à la participation active de 10 personnes. L’ensemble des données collectées a servi à entraîner, tester et comparer des algorithmes d’apprentissage profond. Nous avons aussi œuvré à la détection des chutes. Nous avons collecté un ensemble de données de chutes simulées par 10 participants. Chaque participant effectuait 5 répétitions de chaque type de chute (4 types au total). Le tout était effectué dans trois pièces différentes de l’appartement (total de 60 chutes par participant).

Retombées du projet

Personnel hautement qualifié


Publications

Subventions liées

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer